L. Herring

  • Découvrez 100 recettes ingénieuses et une foule d'astuces pour préparer des petits dîners ultra-gourmands vite faits, bien faits.

  • Avec ses puces sonores musicales, ce recueil est unique. Sur chaque page, l'enfant recherche dans l'illustration le petit bouton qui déclenchera la musique.
    On découvrira avec plaisir : Vole, vole papillon ; Coucou hibou ; V'là l'bon vent ; Gugusse ; Quand trois poules vont aux champs et un grand classique en anglais, Head, shoulders, knees and toes.
    Les illustrations de Marine Fleury accompagnent cette découverte des grands classiques du répertoire enfantin.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Avec ses puces sonores musicales, ce recueil est unique. Sur chaque page, l'enfant recherche dans l'illustration le petit bouton qui déclenchera la musique.
    C'est au travers des classiques du répertoire des chansons arabes pour les enfants, collectées par ARB music, que les petits découvriront : L'aîd, Algérie ; Ya dounia, Algérie ; Ya mama setto, Egypte ; Arsoumou mama, Maroc ; Sidi Mansour, Tunisie ; Alif yé soltani, Tunisie.
    Les illustrations joyeuses et colorées de Sophie Rohrbach accompagnent cette découverte.
    Les textes sont reproduits en arabe, transcrits et traduits en français.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Avec ses puces sonores musicales, ce recueil est unique. Sur chaque page, l'enfant recherche dans l'illustration le petit bouton qui déclenchera la musique.
    C'est au travers des classiques du répertoire des chansons juives traditionnelles que les petits découvriront : Hava Naguila (hébreu) ; Dona Dona (yiddish) ; Erev shel shoshamin (hébreu) ; Hevenou shalom aleichem (hébreu) ; Tumbalaïka (yiddish) ; Durme (judéo-espagnol).
    Les illustrations joyeuses et colorées de Lucile Ahrweiller accompagnent cette découverte.
    Les textes sont reproduits en hébreu ou yiddish, transcrits et traduits en français.

  • Avec ses puces sonores musicales, ce recueil est unique. Sur chaque page, l'enfant recherche dans l'illustration le petit bouton qui déclenchera la musique.

    C'est un voyage musical à la découverte du répertoire des chansons alsaciennes que nous propose cet ouvrage : « D'r Hans im Schnòckeloch » ; « Veile rose bliemele » ; « Hinterem Münschter » ; « Saint Nicolas » ; « Schlof, Kindele, Schlof » ; « Das Elsass unser Ländle » Les charmantes illustrations de Lucile Ahrweiller complètent cette découverte.

  • Avec ses puces sonores musicales, ce recueil est unique. Sur chaque page, l'enfant recherche dans l'illustration le petit bouton qui déclenchera la musique.
    Ces comptines et chansons traditionnelles, spécialement sélectionnées pour les enfants de 3 ans permettront à parents et petits de passer des moments privilégiés ensemble mais aussi aux petits de jouer seuls avec leur livre sonore et d'apprendre leurs premières chansons. On retrouve dans cet ouvrage : " Je te tiens par la barbichette " ; " L'araignée Gipsy " ; " Savez-vous planter les choux " ; " Un petit cochon " ; " Les crocodiles " et " Le rock'n'roll des gallinacés ".
    Les illustrations joyeuses de Tiago Americo se mêlent aux mots pour créer des images tendres et ludiques.
    Une note pour les parents indique comment jouer avec la comptine et éveiller l'enfant en musique !

  • Avec ses puces sonores musicales, ce recueil est unique. Sur chaque page, l'enfant recherche dans l'illustration le petit bouton qui déclenchera la musique.
    Ces comptines et chansons traditionnelles, spécialement sélectionnées pour les enfants de 2 ans permettront à parents et petits de passer des moments privilégiés ensemble et de s'amuser à mimer les chansons, mais aussi aux petits de jouer seuls avec leur livre sonore. On retrouve dans cet ouvrage : " À cheval sur mon bidet " ; " Pomme de reinette et pomme d'api " ; "Une poule sur un mur " ; " Alouette " ; " Jean Petit qui danse " et " Mon petit lapin ".
    Les illustrations joyeuses de Tiago Americo se mêlent aux mots pour créer des images tendres et ludiques.
    Une note pour les parents indique comment jouer avec la comptine et éveiller l'enfant en musique !

  • Avec ses puces sonores musicales, ce recueil est unique. Sur chaque page, l'enfant recherche dans l'illustration le petit bouton qui déclenchera la musique.

    Ces comptines et chansons traditionnelles, spécialement sélectionnées pour les enfants de 1 an permettront à parents et petits de passer des moments privilégiés ensemble et de renforcer leurs liens affectifs en écoutant les mélodies aux sonorités variées grâce aux musiques des puces sonores. Ils joueront ensemble avec : " C'est la petite bête qui monte " ; " Bateau sur l'eau " ; " Les petites marionnettes " ; " Une souris verte" ; " Que fait ma main " et " Tourne, tourne petit moulin ".
    Les illustrations joyeuses de Tiago Americo se mêlent aux mots pour créer des images tendres et ludiques.

    Une note pour les parents indique comment jouer avec la comptine et éveiller l'enfant en musique !

  • Avec ses 6 puces sonores ce recueil est unique. Sur chaque double page, chaque scène prend vie grâce à une puce sonore qui déclenche aussi une surprise lumineuse.
    Les lumières des immeubles de Harlem s'allument au son de « Take the A train » ; les néons clignotent lorsque ABBA entame « Dancing Queen » ; les Rolling Stones se déhanchent sur « Satisfaction » sous les spots de la scène ; la flamme de la statue de la liberté s'éclaire au son de « Born in the USA » ; au son de « My dad's gone crazy » on danse sous les lumières d'une guirlande lumineuse et, sous les étoiles d'un ciel d'été, on écoute « Sweet Fanta Diallo ».

  • Mes premieres comptines pour les vacances Nouv.

  • Le chemin de la sagesse ! La voie de la liberté ! Voilà ce que nous propose ce premier tome qui revisite l'histoire et porte un doute très sérieux à nos certitudes.
    D'où vient la morale ? Qui a élaboré les règles de l'éthique de vie ? Avait-il suffisamment de connaissances ou d'autorité pour les mettre au point ? Ou bien la morale et l'éthique ont-elles suivi un lent et long processus de développement pour aboutir à cette société individualiste et mercantile ?
    Nous a-t-on dit la vérité sur la rédemption ? La mort de Jésus, sacrifice ou meurtre ? La résurrection des morts est-elle possible ? Quelle est l'origine des religions monothéistes et comment leurs canons ou livres sacrés ont-ils été construits ? Dieu est-il réellement l'inspirateur ? Et d'ailleurs qu'est-ce que l'inspiration ? Nos actes sont-ils le résultat de la prédestination providentielle ?
    À la lumière des nouvelles connaissances scientifiques, notre volonté est-elle libre ? Ou comme disait SPINOZA, si nous pensons vouloir librement alors nous " rêvons les yeux ouverts " ?
    Quel est le rapport qui lie la conscience et la volonté ? La différence entre l'homme et l'animal est-elle de degré ou de nature ? Quelle est la nature du temps ? Est-il illusoire ?
    L'amour est-il réellement mystérieux ? Pourquoi les scientifiques ne connaissent-ils pas toujours la nature de la matière ? Où sont les autres dimensions de l'espace-temps ? Sont-elles habitées ? Pourquoi l'homme appréhende-t-il l'existence et les choses ? Le MAL existe-t-il ? Si oui, quelle est sa nature ?
    L'auteur nous entraîne avec les quatre volumes de cette oeuvre extraordinaire dans un pèlerinage à travers l'histoire, l'espace et le temps pour découvrir l'essence même des choses et l'origine de nos convictions. Retrouvons-nous au carrefour où se rencontrent la sagesse des anciens, la spéculation philosophique et la science moderne.

  • Le premier volume de ce livre cherche à trouver le portail qui mènera le chercheur dans l'antre de la sagesse. La diversité de ses thèmes a un but accommodant. Le chercheur est alors bien armé pour affronter ce second volume qui l'entraîne sur le sentier rocailleux et épineux de la haute sagesse et de cette liberté qui n'est que le fruit de la vraie connaissance.
    Les anciens ne disaient-ils pas que la métaphysique est la sagesse par excellence ? Alors quelle est la nature de Dieu ? Est-il personnel ou impersonnel ? Ou tout simplement la Nature comme le pensait SPINOZA ? L'univers est-il créé par Dieu ou bien n'est-il que le produit de la Nécessité ? Les scientifiques pensent que l'univers est né du big-bang à partir de la singularité initiale. Et pourtant il semble y avoir un avant big-bang.
    Et les êtres vivants du cosmos, quelle est leur place dans le vaste mouvement interrelationnel géré par les forces auto-actives de la nature ?
    Est-ce là l'origine de la religion ? Est-ce là le fondement de cette science obscure appelée magie ?

    L'auteur nous entraîne avec les quatre volumes de cette oeuvre extraordinaire dans un pèlerinage à travers l'histoire, l'espace et le temps pour découvrir l'essence même des choses et l'origine de nos convictions. Retrouvons-nous au carrefour où se rencontrent la sagesse des anciens, la spéculation philosophique et la science moderne.

  • Mes premieres musiques celtiques Nouv.

  • Mes premiers jeux de doigts Nouv.

    Avec ses puces sonores musicales, ce recueil est unique. Sur chaque page, l'enfant recherche dans l'illustration le petit bouton qui déclenchera la musique.
    Pour jouer avec bébé et passer des moments de complicité, on écoutera : « Toc toc toc Tortue » ; « Cinq petits doigts » ; « À véli véli vélo » ; « Nez cancan » ; « Qui se cache ? » et « Le tour de mon jardin ».
    Les illustrations chaleureuses de Julie Mercier accompagnent cette découverte des grands classiques du répertoire enfantin. Des indications guident à chaque comptine le parent dans le jeu de doigts à réaliser avec l'enfant.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Sous l'impulsion du général Valin, la coutume s'était instaurée dans les F.A.F.L. de donner des noms de provinces françaises aux unités aériennes. C'est le commandant Pouliquen qui trouve le nom de "Normandie" pour baptiser le G.C.3. Breton, de Saint-Malo, Pouliquen aurait aimé lui donner le nom de "Bretagne", mais le nom est déjà pris. Il pense à "Nord", mais l'état-major des F.A.F.L. refuse ce nom de peur que la fleur de lys ornant le blason de cette province ne choque les Soviétiques. Quant à "Flandres françaises", cela sonne très mal. Pouliquen opte alors pour "Normandie". Après accord des membres du groupe et du général Valin, le nom de "Normandie" est définitivement retenu. Par ailleurs, les armoiries de la Normandie : "Deux léopards d'or sur fond de gueules", "...ça avait vraiment de la gueule !" selon l'expression du général Valin. On adopte alors pour insigne les armoiries de cette province surmontées de l'inscription "Normandie". Cet insigne connaîtra deux modifications. La première est dictée par les circonstances : lorsque le "Normandie" prend le nom de "Régiment du Niémen" (28 novembre 1944), l'appellation "Normandie" est remplacée par celle de "Normandie-Niémen". La seconde, réalisée après la fin de la guerre, rajoutera sur les armoiries de la province de Normandie, un éclair d'argent rappelant l'insigne de la 303e Division de chasse soviétique, à laquelle le Régiment "Normandie" fut rattaché pendant les opérations. Les premiers insignes du groupe que l'on appellera affectueusement le "Neu-neu" sont réalisés par les orfèvres des souks de Damas. Par la suite, tous les insignes fabriqués porteront, au verso, un numéro correspondant à celui d'arrivée au groupe de chaque titulaire. C'est le commandant Pouyade qui, en janvier 1944, à son retour d'Alger, décide de donner à chaque escadrille de l'unité le nom d'une ville de Normandie : la première, Rouen ; la deuxième, Le Havre ; la troisième, Cherbourg. Le 18 mars 1944, grâce à l'arrivée de renforts à Toula, une quatrième escadrille peut être constituée : Caen.

  • Sous l'impulsion du général Valin, la coutume s'était instaurée dans les F.A.F.L. de donner des noms de provinces françaises aux unités aériennes. C'est le commandant Pouliquen qui trouve le nom de "Normandie" pour baptiser le G.C.3. Breton, de Saint-Malo, Pouliquen aurait aimé lui donner le nom de "Bretagne", mais le nom est déjà pris. Il pense à "Nord", mais l'état-major des F.A.F.L. refuse ce nom de peur que la fleur de lys ornant le blason de cette province ne choque les Soviétiques. Quant à "Flandres françaises", cela sonne très mal. Pouliquen opte alors pour "Normandie". Après accord des membres du groupe et du général Valin, le nom de "Normandie" est définitivement retenu. Par ailleurs, les armoiries de la Normandie : "Deux léopards d'or sur fond de gueules", "...ça avait vraiment de la gueule !" selon l'expression du général Valin. On adopte alors pour insigne les armoiries de cette province surmontées de l'inscription "Normandie". Cet insigne connaîtra deux modifications. La première est dictée par les circonstances : lorsque le "Normandie" prend le nom de "Régiment du Niémen" (28 novembre 1944), l'appellation "Normandie" est remplacée par celle de "Normandie-Niémen". La seconde, réalisée après la fin de la guerre, rajoutera sur les armoiries de la province de Normandie, un éclair d'argent rappelant l'insigne de la 303e Division de chasse soviétique, à laquelle le Régiment "Normandie" fut rattaché pendant les opérations. Les premiers insignes du groupe que l'on appellera affectueusement le "Neu-neu" sont réalisés par les orfèvres des souks de Damas. Par la suite, tous les insignes fabriqués porteront, au verso, un numéro correspondant à celui d'arrivée au groupe de chaque titulaire. C'est le commandant Pouyade qui, en janvier 1944, à son retour d'Alger, décide de donner à chaque escadrille de l'unité le nom d'une ville de Normandie : la première, Rouen ; la deuxième, Le Havre ; la troisième, Cherbourg. Le 18 mars 1944, grâce à l'arrivée de renforts à Toula, une quatrième escadrille peut être constituée : Caen.

  • This book examines the relationship between law and scientific advancement, with a particular focus on the theory of evolution and medical innovation. Historically, the law has struggled to keep pace with modern medical advances. The authors demonstrate that the laws that govern human behaviour must evolve in response to such advances. This book describes how evolution shapes us humans and allows us to understand processes from ageing to decision making, and examines recent medical developments related to reproduction, neurosciences, sexuality, illness, bodily autonomy, and death, while considering the ethical, philosophical and legal implications of those developments.

empty