Policier & Thriller

  • Mort à Florence

    Marco Vichi

    Novembre 1966. Giacomo, treize ans, disparaît à la sortie du collège. Faute d'indice, le commissaire Bordelli s'accroche à une mince piste qui le mènera parmi des nostalgiques du fascisme et de Mussolini. Plus que jamais hanté par la guerre, il affiche une humeur aussi noire que le ciel qui surplombe alors Florence. Rien ne le soulage, ni ses amis, ni son jeune bras droit Piras, ni les plats succulents de Toto, ni même la jolie jeune femme brune dont il fait la connaissance. Quelques jours plus tard, sous l'effet des pluies torrentielles, l'Arno déborde et déverse dans les rues des flots de boue qui paralysent la ville. Et tandis que la ville sombre, la disparition de Giacomo semble destinée à rester impunie...
    Ce portrait sombre et inédit de la cité toscane a remporté le prix Scerbanenco, la plus haute récompense du polar italien.

  • Florence, été 1963. Le commissaire Bordelli est appelé dans une somptueuse villa dont la propriétaire ne donne plus de nouvelles. Il trouve la vieille femme inanimée sur son lit, ayant succombé apparemment à une violente crise d'asthme. Mais, devant cette scène trop parfaite, le doute s'installe rapidement, et les analyses médicales vont venir confirmer qu'il s'agit d'un meurtre. Bordelli mène l'enquête, aidé du jeune Piras et entouré de personnages hauts en couleur - Diotivede, le médecin légiste ; Dante, le frère de la défunte, scientifique génial et excentrique ; Botta, voleur et cuisinier hors pair ; Rosa, prostituée au grand coeur. Désabusé, nostalgique, solitaire, mais gourmand et bon vivant, le commissaire se meut dans une Florence déserte écrasée par une chape de chaleur, au volant de sa Coccinelle et poursuivi par ses souvenirs de la guerre et de la Résistance.

  • Avril 1964, le printemps ne semble pas vouloir arriver à Florence, dont le ciel gris et humide ne présage rien de bon. A quelques jours d'écart, deux fillettes sont retrouvées assassinées, chacune porte des marques d'étranglement et de morsures. Aucun indice, aucune trace, aucun suspect, le commissaire Bordelli piétine. Et pour ne rien arranger, son ami Casimiro, qui avait fait d'étranges découvertes sur les hauteurs de Fiesole, s'est évanoui dans la nature et le pire est à envisager. Les deux affaires sont-elles liées ? Comme à son habitude, Bordelli est entouré de personnages hauts en couleur : le jeune Piras qui apprend le métier auprès de lui ; Diotivede, le vieux médecin légiste au visage enfantin ; Toto, merveilleux et bavard cuisinier de la trattoria Da Cesare ; Rosa, ancienne prostituée et plus chère amie... Entouré mais toujours solitaire et nostalgique, désabusé mais aimant la vie, là sont bien les paradoxes de ce héros subtil et attachant que le lecteur sera ravi de retrouver ou de découvrir.

  • L'inspecteur Lojacono est seul au commissariat le soir où l'on signale le meurtre d'un adolescent, abattu d'une balle dans la nuque devant chez lui. Deux autres adolescents, d'âges et de milieux sociaux différents, sont retrouvés assassinés selon le même mode opératoire peu de temps après. À proximité de chacun des corps, le meurtrier a semé des mouchoirs en papier... Leur analyse révèle qu'ils sont imbibés de larmes. La presse surnomme aussitôt ce tueur en série « le crocodile », car comme le prédateur, il semble pleurer au moment où il tue ses victimes.

  • Nos quatre armchair detectives se penchent cette fois-ci sur l'assassinat d'un mystérieux professeur japonais débarqué en Italie pour un congrès. Koichi Kawaguchi, informaticien et chercheur, semble avoir découvert avec son équipe une équation pour le calcul de la puissance de certains éléments chimiques. La clé qui permettrait de résoudre cette affaire devrait donc se trouver dans son ordinateur. Pourtant, il se révèle banal et ne contient rien de significatif... Mais nos héros savent que, dans la vie comme lors d'une partie de carte, il faut parfois savoir montrer ses artifices pour mieux les cacher.

  • Un village près de Livourne, en Toscane. En rentrant de discothèque, un jeune homme découvre dans une poubelle le cadavre d'une adolescente, Alina Costa. Il décide de se rendre dans l'endroit le plus proche pour appeler les secours et tombe sur le bar Lume, tenu par Massimo. Ce trentenaire fantasque, râleur et bon enfant, amoureux de la nourriture italienne, tient son bar avec beaucoup de personnalité. Les habitués du bar Lume, tous des amis du grand-père de Massimo, sont à l'image du patron : une bande d'octogénaires originaux qui se retrouvent au café pour jouer aux cartes, fuir leur femme et échanger leurs avis sur « l'affaire Alina ».

  • À l'image de Naples, écrasée par la chaleur d'un mois de mai estival, le commissariat de Pizzofalcone baigne lui aussi dans une atmosphère étouffante. En effet, l'équipe se débat avec un cas difficile : l'unique petit-fils d'un riche entrepreneur napolitain, aussi respecté que détesté, a été enlevé. La demande de rançon ne se fait pas attendre, toutefois, entre la mère révoltée contre l'autorité paternelle, le beau-père " artiste endetté " ou la secrétaire diffamée du patriarche, tout le monde semble avoir de bonnes raisons de vouloir toucher le magot. L'enquête, menée par Romano et Aragona, progresse à tâtons, tandis que Lojacono et Di Nardo sont chargés d'une « simple » histoire de vol dans un appartement. À première vue, aucun lien ne semble exister entre les deux affaires. Mais à l'instar des ruelles napolitaines, chaque découverte en fait resurgir une nouvelle...

  • Dans un château toscan, un vendredi du mois de juin 1895, arrive le lourd et moustachu Pellegrino Artusi. Il est précédé par la réputation de son fameux ouvrage, La Science en cuisine et l'art de bien manger, un livre de cuisine vivant et cultivé (le premier du genre) qui a véritablement donné naissance à la tradition culinaire italienne. Le baron Romualdo Bonaiuti l'a cordialement invité à venir passer quelques jours au sein de sa maisonnée.
    Et quelle maisonnée ! Le fils aîné est un poète amateur rongé par l'ambition ; le fils cadet est un coureur de jupons alcoolique et sans gêne ; la fille, seul membre talentueuse de la famille, est étouffée par sa condition féminine ; une acariâtre grand-mère veille sur tout le monde depuis son fauteuil à roulette ; la demoiselle d'honneur voudrait juste rester invisible ; et deux cousines qui ont passé l'âge de se marier servent de tapisserie.
    Sans compter les nombreux serviteurs : un cuisinier génial, un mystérieux majordome et une femme de chambre hautaine et plantureuse. Mais Pellegrino Artusi n'est pas le seul invité : un photographe a également été convié sans qu'on sache trop pourquoi. Tous les éléments du crime en chambre close sont désormais réunis, la partie peut commencer.

  • a rome, en 45 après j.-c., le gladiateur chélidon, champion de l'arène, s'effondre au beau milieu d'un combat, victime d'une mort inexplicable.
    l'affaire menace le fragile équilibre du pouvoir car la plèbe gronde et soupçonne les jeux d'être truqués. l'empereur claude charge alors le sénateur publius aurélius statius de l'enquête tandis qu'en coulisses les crimes de gladiateurs se multiplient. sur son chemin, il trouve la sulfureuse nisa, reine des nuits romaines et célèbre actrice de pantomime. du sable de l'arène aux ors du pouvoir, il n'y a qu'un pas qu'aurélius devra franchir à ses risques et périls.

  • Par Jupiter ! En cet été caniculaire de l'an 46 après J.-C., la tranquillité du sénateur romain le plus séduisant de la capitale impériale, Publius Aurélius Statius, semble bien compromise ! Non seulement ce richissime épicurien, qui avait jusque-là préservé jalousement son célibat, se voit poussé au mariage avec une jeune veuve aussi belle que glaciale, mais en plus quelqu'un souhaite sa mort ! Un des rejetons d'une des plus célèbres familles de Rome a d'ailleurs été assassiné à sa place et c'est bien sûr Aurélius qui est chargé par l'empereur et ses collègues de la Curie de mener l'enquête.
    Avec l'aide de l'incontournable Pomponia, matrone éclairée, reine des racontars, potins et secrets d'alcôve et du roublard Castor, passé maître dans l'art de collecter les informations et d'extorquer de l'argent à son maître, le perspicace Aurélius devra déjouer les pièges les plus perfides pour percer ce mystère et rester en vie...

  • La vie pourrait être douce pour Publius Aurélius Statius, éminent sénateur de l'Empire romain, séducteur invétéré et épicurien convaincu. Mais ce bon vivant possède aussi un sens aigu de la justice et un sérieux penchant pour les mystères criminels. Aussi, lorsque la fille de son vieil ami juif Mordechaï meurt dans d'étranges circonstances, apparemment victime d'un avortement raté, Aurélius soupçonne une réalité plus complexe qu'il n'y paraît. Avec l'aide du roublard Castor, son indispensable affranchi et de Pomponia, une pétulante matrone toujours partante pour se lancer sur la piste du crime, il enquête au coeur du quartier juif du Transtévère. Mais dans les sombres ruelles de la cité la plus puissante du monde antique, le mal peut prendre bien des visages. Entre un insaisissable fiancé, une vieille nourrice moins folle qu'elle n'en a l'air et un voyou assoiffé de vengeance, les suspects ne manquent pas pour l'infatigable Aurélius.

  • dans la rome antique du ier siècle après jésus-christ, le sénateur publius aurélius statius, nourrit une insatiable curiosité pour les énigmes.
    epicurien convaincu, ce séducteur impénitent n'hésite pas à mettre son intuition au service de ses amis pour déjouer crimes, vengeances et complots. secondé par castor, un esclave aussi rusé qu'insolent, et par l'excentrique pomponia, il promène sa toge blanche dans l'intimité d'une pax romana pas si paisible que ça. parti pour quelques jours de vacances chez un riche ami pisciculteur, publius aurélius arrive dans une maisonnée en deuil : le corps sans vie du fils aîné vient d'être repêché dans le bassin des murènes.
    au sein de cette famille gangrenée par les secrets et les rancoeurs, aurélius pressent que le crime a un parfum de vengeance...

  • Au commissariat de Pizzofalcone, l'heure est à la reprise en main. Pour redorer le blason de la police dans le quartier, le commissaire Palma s'est mis en tête de recruter tous les flics fêlés et meurtris des commissariats des environs, jusqu'à l'inspecteur Lojacono, encore auréolé des retombées médiatiques de l'affaire du « crocodile ». Le meurtre d'une notable donne très vite à son équipe hétéroclite l'occasion de faire ses preuves. Cecilia De Santis, épouse d'un notaire réputé, et membre du gotha napolitain, a été retrouvée morte dans son salon, le crâne fracassé par une boule à neige. C'était pourtant une femme généreuse, qui vivait presque recluse, et dont le seul travers connu consistait à collectionner les objets les plus kitsch.
    />

  • 1501. Salaï, chapardeur, séducteur gourmand et incorrigible menteur, arrive à Rome avec son père adoptif, peintre et architecte sans cesse à court d'argent et de reconnaissance, l'esprit encombré d'inventions improbables, un certain Léonard de Vinci. Un mystérieux et puissant seigneur de Florence a chargé Salaï d'espionner son vieux maître et de lui rapporter chaque jour, par lettres, ses moindres faits et gestes. D'abominables rumeurs sur le pape et la mort horrible d'un écrivain entraînent les deux protagonistes sur les traces d'un étrange cercle d'Allemands et d'Alsaciens. Prélats, banquiers et lettrés, ils préparent, depuis Rome, à coups de contrefaçons et de faux documents, une révolution sans précédent dans la chrétienté.

  • En pleine écriture de La Divine Comédie, Dante accepte à contrecoeur le poste d'ambassadeur de la ville de Florence au Vatican. A peine arrivé à Rome, le poète se trouve confronté à une série d'événements troublants : des prostituées éviscérées flottent dans les eaux du Tibre ; un mystérieux sarcophage est exhumé au château Saint-Ange... La ville sainte serait-elle devenue le terrain de jeux de pratiques pour le moins sauvages ? Quel lien secret unit ces ténébreuses affaires ? Contraint d'abandonner son habit de diplomate, le grand poète entame une dangereuse croisade, où complots et machinations se tapissent dans l'ombre menaçante de l'Inquisition...

  • Dans la Rome impériale, grouillante et prospère, le sénateur Publius Aurélius Statius, riche patricien et épicurien invétéré, mène une vie facile et insouciante. Mais tout bascule le jour où il découvre sa dernière conquête, une belle hétaïre nommée Corinna, poignardée chez elle. Pour ne pas être accusé du crime et se voir contraint de mettre fin à ses jours, comme le veut la sévère coutume romaine, Aurélius doit à tout prix retrouver l'assassin de la jeune courtisane. Des opulentes domus aux ruelles étroites et puantes de Subure, la ville basse où s'entasse la plèbe, Aurélius, aidé de son amie Pomponia et de l'avisé Castor, plonge au coeur d'une tragédie antique où chacun avance masqué...

  • Au mois d'août 1300, un bateau est échoué dans un marais proche de Florence. À son bord, les corps des marins reposent sans vie. Un engin mécanique en morceaux et un parchemin indéchiffrable sont retrouvés dans la cabine du capitaine. En qualité de prieur de la ville, Dante est mandaté sur les lieux. Mais en dépit de tout son discernement, le poète sombre très vite dans des abîmes de perplexité : Que signifie ce motif octogonal tracé sur des parchemins ? Quelle est cette énigmatique machine qui semble obséder tout ce que l'Italie de la Renaissance compte de savants ? Et pourquoi le nom de l'empereur Frédéric II est-il mêlé à cette affaire ? Dante ignore encore qu'il vient de mettre le doigt dans un engrenage fatal, un complot impliquant les plus grandes figures du pouvoir florentin...

  • On connaissait Dante Alighieri grand poète, sublime esthète, chantre suprême de la sensuelle Renaissance. Mais le connaissait-on détective ? C'est pourtant ce qu'il est, au coeur de la sulfureuse Florence de l'an 1301, soumise aux diktats de l'Église et aux luttes intestines. Récemment élu au Conseil de la ville, il est confronté à une série de meurtres mystérieux : la première victime est retrouvée pétrifiée devant son oeuvre inachevée, la figure d'un pentagone incisée sur son torse. Reste à élucider le qui et le pourquoi. Débute alors pour Dante le raffiné une obscure plongée du côté de la mystérieuse confrérie du Troisième Ciel. En sortira-t-il indemne ? Difficile à prédire. Car son légendaire Enfer n'est rien, comparé aux horreurs qu'il s'apprête à découvrir.

empty