• Tout ira bien Nouv.

    1901 et 2014, deux camps, deux drames, un lien inattendu et un pays : l'Afrique du Sud.
    1901. Afrique du Sud. Une guerre sans merci oppose l'armée britannique et les premiers colons. Sarah van der Watt et son fils sont emmenés de force dans un camp de détention. À leur arrivée, on leur assure que « tout ira bien ». Dans les faits, c'est la naissance du premier camp de concentration de l'histoire...
    2010. Willem, 16 ans, ne veut qu'une chose : rester seul avec ses livres et son chien. Inquiets, sa mère et son beau-père l'envoient au camp « Aube Nouvelle », où on accueille des garçons pour en faire des hommes. Virils. Ici, lui assure-t-on, « tout ira bien ».
    Ce qui lie ces deux drames ? Il faudra se plonger dans ces pages bouleversantes pour le découvrir.

    Tout ira bien célèbre les forces de ténacité et de résilience de l'esprit humain, dans un monde où l'histoire se répète, le plus souvent pour le pire.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Avocat respectable d'une petite ville alsacienne, Bertrand Barthelme trouve la mort dans un accident de voiture. Que faisait-il seul, cette nuit-là sur l'autoroute ? Quand il vient trouver son épouse pour lui annoncer la triste nouvelle, l'inspecteur Georges Gorski est étonné de la trouver si peu affectée. Son fils, lui aussi, semble peu enclin à l'émotion.
    Doué de son instinct de flic à l'imparable flair, Gorski va démonter une à une chaque digue de la vie de Bertrand Barthelme. Un couple de notables apparemment sans histoires, mais est-on jamais vraiment sans histoire ?

    Dans cette nouvelle enquête de l'inspecteur Gorski, il faut tout le talent de Graeme Macrae Burnet pour disséquer des vies réputées ordinaires, où la faille n'est jamais loin. Burnet nous fait pénétrer dans un théâtre de solitudes peuplé de personnages étouffés par leurs existences, au bord de la rupture. Un nouveau coup de maître.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Peu soucieuse des bonnes manières et du vernis social, Eleanor Oliphant dit les choses telles qu'elle les pense. Fidèle à sa devise « Mieux vaut être seule que mal accompagnée », elle évite ses semblables et préfère passer ses vendredis soir en compagnie d'une bouteille de vodka. Rien ne manque à sa vie minutieusement réglée et rythmée par ses conversations téléphoniques hebdomadaires avec « maman ». Mais tout change le jour où elle s'éprend d'un chanteur de rock. Décidée à le conquérir, Eleanor se lance dans un véritable marathon de transformations. Elle rencontre aussi Raymond, un collègue qui sous des airs négligés, va lui faire repousser ses limites. Car Eleanor découvre que, parfois, même une entité autosuffisante a besoin d'un ami...

  • Au début des années 1980, à la fac de Luton, près de Londres, Robbie, un adolescent de 17 ans né à Dublin, fait la connaissance de Fran, jeune homme d'origine vietnamienne incroyablement libre et extravagant. De leur étonnante amitié naît « The Ships in the Night », un groupe de rock, que rejoignent les jumeaux Trez et Seán. De leurs débuts en Angleterre et aux États-Unis jusqu'à leur succès inattendu, et sans occulter leur séparation, Robbie tente de se souvenir de tout, bien des années plus tard. Alcoolique repenti, il ne joue plus de guitare et n'a pas revu Fran depuis la dissolution du groupe. En écrivant leur histoire commune, c'est un ami, un frère, qu'il cherche à retrouver. C'est alors que Trez et Seán organisent une soirée à Dublin pour les réunir tous...

  • À dix-sept ans, Abike Johnson, la fille d'un richissime magnat de Lagos, a l'habitude de se laisser porter par l'immense Mercedes de son père dans les rues de la ville. Un jour, alors que la voiture est assaillie par des vendeurs à la sauvette, le regard d'Abike croise celui d'un colporteur : jeune, beau, élégant sous ses haillons, il détonne dans la foule.
    Lui vit dans un quartier mal famé. Tous les jours, il parcourt des kilomètres en vendant des glaces pour subvenir aux besoins de sa soeur et de sa mère. Abike découvre un univers inconnu qui la fascine et invite le jeune homme dans son monde. Le coup de foudre initial se transforme bientôt en un jeu de séduction mortel, entre amour et haine, tandis que des secrets de famille les obligent à choisir leur camp.

  • Au début des année 90 à san salvador, olga maria trabanino est froidement assassinée d'une balle dans la tête.
    Qui peut donc avoir voulu la mort de cette jeune femme apparemment sans histoires ? au fil de l'enquête, sa meilleure amie, laura, découvre incrédule tout ce qu'elle lui avait caché : son passé, ses fréquentations, ses vices... le portrait qui se dessine alors est celui de la bourgeoisie tout entière, qui abrite ses turpitudes et sa corruption sous le masque impavide de la respectabilité. avec cette intrigue menée d'une plume haletante, l'auteur du dégoût poursuit sa radiographie au vitriol de la société salvadorienne, gangrenée par les luttes politiques et le trafic de drogue.

  • Peu après la découverte d'un cadavre sur la plage, la nouvelle est sur toutes les lèvres : Christine Clay, l'actrice au renom international, a été retrouvée noyée. Mais est-ce vraiment un accident ? Connaissant l'entourage de la victime, rien n'est moins sûr : mari volage, frère cupide et amant présumé, les suspects ne manquent pas. Sans compter qu'elle hébergeait depuis quelques jours un jeune inconnu à qui elle a légué un héritage important. Pour résoudre une affaire aussi complexe, il faudra bien tout le doigté de l'inspecteur Alan Grant, appelé en renfort depuis Scotland Yard.
    Un classique de la littérature policière, signé par la Reine écossaise du crime (auteure de La Fille du temps) et adapté au cinéma par Hitchcock, à redécouvrir d'urgence.

empty