Littérature germanophone

  • Dans un hôpital bavarois, Koja Solm, vieil homme avec une balle nichée dans la tête, décide de raconter sa vie à son voisin de chambre, un jeune hippie pacifiste. Son enfance à Riga, dans les années 1920, sa carrière dans l'Allemagne nazie, puis comme espion dans la jeune République fédérale. Sa relation destructrice avec son frère aîné, Hubert. Leur amour commun, dévastateur, pour leur soeur adoptive, Ev, d'origine juive. Un ménage à trois électrique nourri de sang, de passion et de larmes, une histoire qui va épouser tout un pan du XXe siècle, de Riga à Tel Aviv en passant par Auschwitz et Paris.

    Ajouter au panier
    En stock
  • À Augsburg, près de Munich, en 1913, la jeune Marie est embauchée en cuisine à la Villa aux étoffes, la résidence des Melzer, propriétaires d'une imposante usine de textile. Alors que la jeune orpheline tente de tailler sa place parmi les serviteurs, les maîtres anticipent le début de la saison des bals hivernaux qui permettra à la belle Katharina, la cadette de la famille, de briller de tous ses feux en société. Paul, l'héritier principal, se tient loin de ce genre de mondanités, car il préfère de loin sa vie d'étudiant à Munich. Du moins jusqu'à ce qu'il croise Marie... Lorsque la Première Guerre mondiale déchire l'Europe et le reste du monde, la Villa et ses habitants seront aux premières loges du conflit et subiront des bouleversements dont les effets feront trembler toute la maisonnée, l'usine ainsi que ses employés. De quoi l'avenir de Marie et de tous ces gens qui sont devenus sa famille sera-t-il fait ?

    Ajouter au panier
    En stock
  • Berlin, hiver 1946, le plus froid que la capitale ait connu au XXe siècle. La guerre est certes finie mais l'Allemagne commence à peine à panser ses plaies, et les Berlinois manquent de tout, surtout de nourriture. Dans cette atmosphère très tendue, des corps mutilés font mystérieusement surface aux quatre coins de la ville. Chacun a la peau couverte de mots écrits à l'encre, et une liste de noms inconnus fourrée dans la bouche. Le commissaire Oppenheimer est alors mobilisé pour mener l'enquête et découvre vite un point commun entre ces morts : ils avaient tous collaboré avec le régime nazi. Et si ce désir de vengeance provenait d'un survivant des camps ? Oppenheimer devra parvenir à retracer le passé du tueur, et à anticiper ses prochains meurtres.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Gray

    Léonie Swann

    Augustus Huff, enseignant à la célèbre université de Cambridge, est bien ennuyé : un de ses étudiants a trouvé la mort après une chute de plusieurs mètres. Tragique accident ou meurtre de sang-froid ?
    Augustus penche pour la seconde hypothèse, car le disparu était tout sauf un ange. Avec l'aide de Gray, le perroquet du défunt, il part à la recherche de l'assassin. Mais l'oiseau se révèle être fort en bec et l'enquêteur pas franchement doué. Rapidement, c'est Gray qui posera les bonnes questions et conduira Augustus sur les traces du coupable.
    Leonie Swann nous entraîne dans une enquête palpitante menée par un universitaire farfelu et le plus charmant des enquêteurs à plumes !

    Ajouter au panier
    En stock
  • «On ne peut prétendre que quelques belles pages peuvent à elles seules changer la face du monde. L'Oeuvre de Dante tout entière n'a pas suffi à rendre un saint empereur romain aux Communes italiennes. Toutefois, lorsque l'on parle de ce texte que fut le Manifeste du parti communiste publié par Marx et Engels en 1848 et qui a, indéniablement, exercé une influence considérable sur deux siècles d'histoire, je pense qu'il faut le relire du point de vue de sa qualité littéraire ou, du moins, de son extraordinaire structure rhétorique et argumentative.»
    Umberto Eco

    Ajouter au panier
    En stock
  • Découvrant par hasard un livre d'Amadeu de Prado, poète portugais, Raimund Gregorius voit sa vie basculer. Bouleversé par ce texte qui semble écrit pour lui, Gregorius prend le premier train pour Lisbonne, bien décidé à plonger dans les méandres du passé de Prado. Il reconstitue l'itinéraire intellectuel et l'engagement politique de cet homme d'exception dont chacun des actes apparaît comme une leçon de vie. Avec ce roman qui sonde les territoires de l'âme et de la conscience de soi, Pascal Mercier délivre une vision philosophique peu académique du sens de la vie.

  • Sur une pâture de la verte Irlande, le berger George Glenn est retrouvé assassiné, mais personne dans le pays n'est capable de découvrir son meurtrier. Alors son troupeau prend les choses en main. Ces moutons-détectives ont en commun le désir de s'élever au-dessus de leur condition.
    Aux côtés de Sir Ritchfield (le doyen), d'Othello (un bélier noir au passé mystérieux) et de Zora (une brebis philosophe et alpiniste qui aime flirter avec les abîmes), Miss Maple, la plus sage d'entre tous, s'arroge la direction de l'enquête.
    Best-seller en Allemagne et en Italie, Qui a tué Glenn ? est l'un des romans les plus farfelus et les plus imaginatifs publiés ces dernières années.

  • L'ambitieuse Nadeche Hackenbusch, présentatrice allemande d'un show téléréalité intitulé « Ange de la misère », est envoyée en Afrique dans le plus grand camp de réfugiés du monde. Les premiers temps, tout fonctionne à merveille, l'argent coule à flots pour la boîte de production : la détresse des affamés émeut le public. Pour notre starlette, c'est « Rendez-vous en terre inconnue », et elle vaque, conquise, à ses nouvelles occupations : aller chercher de l'eau et du bois, visiter un hôpital, faire la cuisine avec une famille de migrants.
    Mais quand la belle tombe amoureuse d'un certain Lionel, et que ledit Lionel ne rêve que d'une chose, quitter le camp et rejoindre l'Allemagne, les choses se compliquent. Et elles se compliquent plus encore quand Lionel décide d'organiser une gigantesque marche de migrants pour l'Europe.
    Une horde d'envahisseurs venus d'ailleurs prêts à franchir les portes de l'Europe et de l'Allemagne ? Jamais ! Les politiciens tentent de trouver des solutions : fermer les frontières ? Construire un mur ? Et puis, bien sûr, tout dérape.

    Ajouter au panier
    En stock
  • En 2011, dans un immeuble abandonné de Berlin, on retrouve le cadavre atrocement mutilé d'un employé aux archives de la Stasi.
    Au même moment, un photo-reporter meurt dans d'étranges circonstances à Sofia alors qu'il enquêtait sur la mort d'un de ses amis, disparu en 1980 à la frontière entre la Bulgarie et la Grèce.
    Le commissaire Kowalski, chargé de l'enquête berlinoise, est rapidement écarté au profit de la police fédérale et des services secrets. Mais Kowalski est un rebelle et il décide de poursuivre ses investigations. Ce qu'il va découvrir fait éclater au grand jour les crimes politiques commis par la Stasi en RDA avant la chute du Mur et pourrait mettre en cause un homme politique allemand très en vue...

    Opérations secrètes, chantage et vengeance personnelle s'entrelacent dans ce roman à mi-chemin entre roman noir et roman historique, entre réalité et fiction.

  • Berlin, 2011. Soixante-six ans après sa disparition, Hitler se réveille dans un terrain vague de Berlin. Et il n'est pas content : comment, plus personne ne fait le salut nazi ? L'Allemagne ne rayonne plus sur l'Europe ? Depuis quand tous ces Turcs ont-ils pignon sur rue ? Et, surtout, c'est une FEMME qui dirige le pays ? Il est temps d'agir. Le Führer est de retour et va remettre le pays dans le droit chemin.
    Et pour cela, il lui faut une tribune. Ca tombe bien, une équipe de télé, par l'odeur du bon client alléchée, est toute prête à lui en fournir une. La machine médiatique s'emballe, et bientôt le pays ne parle plus que de ça. Pensez-vous, cet homme ne dit pas que des âneries ! En voilà un au moins qui ne mâche pas ses mots. Et ça fait du bien, en ces temps de crise... Hitler est ravi, qui n'en demandait pas tant.
    Il le sent, le pays est prêt. Reste à porter l'estocade qui lui permettra d'achever enfin ce qu'il avait commencé...

  • Berlin, fin avril 1945. Le Troisième Reich vit ses dernières heures. Le commissaire Oppenheimer et sa femme Lisa se terrent dans le sous-sol d'une brasserie en attendant la capitulation. Mais le chaos de la défaite ne les épargne pas : quand les troupes soviétiques envahissent la ville, le couple est séparé, et Lisa, violée.
    Quelque temps plus tard, Oppenheimer découvre par hasard l'identité de l'agresseur de sa femme, un certain Grigoriev. Et il comprend vite qu'il n'est pas le seul à en vouloir à cet homme. L'Armée rouge cherche elle aussi à arrêter ce déserteur russe. S'ensuit une traque sans merci. L'enjeu est de taille : il s'agit de mettre la main sur du matériel primordial aux projets nucléaires nazis...
    />
    Prix Historia 2016 du meilleur roman policier historique pour Les Fils d'Odin.
    Traduit de l'allemand par Joe¨l Falcoz.

  • À la mort de ses parents, il ne reste au jeune Hans que sa passion pour la boxe. Des années plus tard, sa vie solitaire change brusquement lorsque sa tante lui propose de lui offrir une bourse pour la prestigieuse université de Cambridge. Mais à une seule condition : résoudre un crime mystérieux commis au sein du Pitt Club, un club de jeunes gens de la haute société réservé aux hommes, dans lequel il devra se faire accepter s'il ne veut pas se faire démasquer. À Cambridge, Hans rencontre la mystérieuse Charlotte, qui doit l'aider à s'introduire dans le Club. Il y découvre un club dans le club, le très select « Club des papillons ».

  • Berlin, été 1944. De jeunes femmes sont retrouvées mortes, nues et mutilées, devant des monuments aux morts de la Première Guerre mondiale. Contre toute attente, le SS-Hauptsturmführer Vogler fait appel à Richard Oppenheimer, l'ancien enquêteur star. Pourtant Oppenheimer est juif et donc officiellement interdit d'exercer... Tiraillé entre son quotidien misérable dans une " maison juive " et le confort que lui offre son nouveau statut, Oppenheimer est de plus en plus inquiet. Tous les indices pointent vers un assassin appartenant à l'élite nazie, si Oppenheimer échoue, son destin est scellé. Mais n'est-il pas encore plus dangereux de démasquer le coupable ?

  • Un chef d'oeuvre satirique, scandaleux et visionnaire sur l'Allemagne de Weimar, brûlé par les nazis et censuré depuis, qui ressort enfin en version intégrale. Un véritable événement.

    À Berlin, Jakob Fabian se livre à une critique féroce de la société allemande sous la République de Weimar, lieu de toutes les débauches et de tous les compromis. Désespéré par la veulerie de ses contemporains, il pressent l'approche du désastre, mais reste incapable d'agir et de s'engager.

    Un roman décapant, qui parvient à conjuguer l'ironie, la compassion et la poésie singulière d'une modernité déboussolée.

  • Berlin, début 1945. Au coeur d'une ville dévastée, Richard Oppenheimer, juif et ancien commissaire, vit dans la peur de faire partie des tout derniers déportés. Aidé par son amie Hilde, fervente opposante au régime, il mène une existence dans l'ombre. La situation s'aggrave brusquement lorsque Hilde est accusée d'avoir tué son ex-mari, membre des SS impliqué dans les atroces expériences humaines menées à Auschwitz. Avec une broche portant un sigle runique comme seul indice, Oppenheimer se lance dans une enquête risquée pour démasquer le vrai coupable. Ses recherches le mènent à un mystérieux culte germanique qui n'a qu'un seul objectif : assurer la suprématie de la race aryenne.

  • Qu'est-ce qui a bien pu pousser Bea, jeune caricaturiste branchée de 35 ans, à s'inscrire pour une croisière à destination des terres du Grand Nord ? La croisière, d'abord : un concept plutôt destiné au Troisième âge et pas à une célibataire croqueuse d'hommes comme elle. La destination, ensuite : le Svalbard, dite " Zona frigida ", aux confins septentrionaux de la Norvège, ne constitue pas un territoire des plus accueillants. On prétend même qu'il y fait si froid que tous les animaux sont devenus blancs. Autant dire que la présence de Bea sur ce cargo a de quoi susciter la curiosité de ses compagnons de route.

    Si la jeune femme a prétexté auprès de ses proches le besoin de rompre avec son quotidien, il apparaît rapidement que ses motivations sont tout autres : Bea a des comptes à régler avec son passé et ce voyage devrait lui permettre de repartir à zéro. La croisière d'agrément va vite se transformer en cauchemar pour certains passagers.

  • Quand l'étranger est arrivé sur sa mule un soir, les villageois se sont interrogés. Greider est-il vraiment peintre, comme il le prétend ? Ou est-il guidé par de plus sombres desseins ?

    Et puis un mort, un fils du clan Brenner, les fermiers qui règnent en maîtres sur la communauté. Et bientôt la mort d'un autre fils. Et d'autres encore... Ceux qui dirigeaient jusque-là le village seraient-ils devenus des proies ? Tous les regards se tournent vers lui, Greider. L'étranger connaît-il les lourds secrets de la sombre vallée ? Et s'il était revenu pour mettre à exécution une vengeance ourdie de très longue date ?

  • Cobourg, petite ville conservatrice de Bavière, se trouve confrontée à un étrange phénomène lorsque l'excentrique naturaliste Franz Schroeder, rêveur un brin utopiste, y importe un étonnant moyen de transport : le grand-bi. Si l'homme souhaite jucher la ville sur ce véhicule peu commun, le vélocipède provoque un véritable capharnaüm, tant dans les rues que dans les mentalités. Les bourgeois s'en disputent l'usage avec les ouvriers, les hommes avec les femmes, et c'est bientôt toute la ville qui est divisée. Entre bonnes moeurs et avant-gardisme, à quoi et surtout à qui doit-on réserver l'usage du grand-bi ? Ce drôle de vélo taxé de danger public pourrait bien être la clé d'un renouveau de la société figée de la Belle Époque.

  • Berlin, 2001. Condamné par la maladie, Alexander piste les traces de son passé des grands-parents communistes, exilés à Mexico, rentrés bâtir la RDA; un père, intellectuel rescapé du Goulag stalinien; son fils, indifférent. Dans l'ombre de l'Histoire, les voix de quatre générations s'entremêlent pour dire un monde, une famille, une vie, et la splendeur des idéaux évanouis.

  • Le célèbre ténor Antonio di Malfitano est abattu d'un coup de pistolet sur la scène de l'Opéra de Berlin, au beau milieu d'une représentation de Tosca de Puccini. Les enfants de l'assassin, des jumeaux, regagnent le foyer familial afin de comprendre ce qui a poussé leur père, accordeur de pianos réputé et piètre compositeur d'opéras, à commettre cet acte pathétique. En sondant les profondeurs du passé, ils vont découvrir la cause de son désespoir et de celui de toute la famille. Et si le crime avait finalement été orchestré par la musique?


    «L'art permet de se connaître, et de montrer aux autres qu'ils ont un espace de possibilités pour mener leur vie. » Pascal Mercier

  • Sept ans

    Peter Stamm

    • 10/18
    • 2 Mai 2013

    Munich. Alexander et Sonia, tous deux architectes, forment un couple prometteur. Elle est séduisante, brillante, parfaite. Et pourtant. Lorsqu'il rencontre Iwona, immigrée polonaise, fille frustre un peu niaise et très laide, Alex est irrésistiblement attiré. Une fascination folle, inexplicable, soldée par un choix paradoxal qui bouleversera leur vie de manière inattendue.

  • LEA

    Pascal Mercier

    • 10/18
    • 15 Mars 2012

    Depuis la mort brutale de sa mère, la jeune Léa a perdu tout intérêt pour la vie. Jusqu'au jour ou le son d'un violon l'arrache à sa détresse. Déterminée et encouragée par son père prêt à tous les sacrifices pour revoir sa fille heureuse, Léa ne poursuivra désormais plus qu'un seul objectif : devenir musicienne. Quitte à en perdre la raison.

    Après le succès de Train de nuit pour Lisbonne, Pascal Mercier signe avec Léa la bouleversante histoire d'un amour maladroit que seule la musique accorde.

  • Démunis

    Katharina Hacker

    Le 11 septembre 2001, à Berlin, Isabelle et Jakob se retrouvent lors dune soirée chez une amie commune. Très vite, ils se marient et s'installent à Londres où Jakob rejoint un cabinet d'avocats. L'avenir leur sou-rit, mais comment trouver le bonheur, quand on est trop préoccupé à tenir à distance le monde, les autres ? Une faille apparaît dans leur relation, faite de nostalgie et de non-dits... Peut-être ont-ils négligé de chercher à se connaître... Dans une langue intense et brillante, Katharina Hacker rend compte de l'inéluctable imbrication entre évènements historiques et destins individuels, à l'image des grands romans européens engagés et conscients de l'Histoire. « Si Katharina Hacker radiographie remarquablement la vie de jeune couple, ambitieux et un peu perdu, l'Allemande compose surtout un portrait extrêmement juste de notre époque. » Baptiste Liger, "Lire" "Traduit de l'allemand par Marie-Claude Auger" "Domaine étranger" créé par Jean-Claude Zylberstein

empty