Arts et spectacles

  • Cookie, le retour ! Nouvel opus des incroyables récits autobiographiques de Cookie Mueller, après Traversée en eau claire dans une piscine peinte en noir paru il y a deux ans. Touche-à-tout de génie, icône de l'underground new-yorkais des années 70 et 80, elle évoque pêle-mêle souvenirs et amis : petits boulots improbables, voyage épique au fond de la jungle jamaïcaine, séance de tatouage collective sur la plage de Provincetown, portraits intimes de Jean-Michel Basquiat ou de Divine, visite mélancolique d'un musée de cire miteux à Coney Island...
    Conteuse géniale, à la fois nature et trash, Cookie écrit comme elle a vécu, avec une liberté et une insouciance qui sont la marque d'une époque révolue, celle de la génération fauchée par le sida.

  • Itinéraire d'une véritable enfant du rock, l'autobiographie de Viv Albertine revient sur sa carrière de guitariste dans l'un des tout premiers groupes de punk exclusivement féminin outre-Manche, The Slits. Évocation candide et franche d'un mouvement musical et social qui allait changer l'histoire de la musique, De fringues, de musique et de mecs retrace sans tabou son parcours de gamine de la classe moyenne anglaise des années 1970 fascinée par la scène musicale, puis de jeune femme embarquée dans un mouvement aux excès et au nihilisme affichés, et enfin de femme confrontée au grand vide post-punk qui tente de survivre à l'ennui d'une vie rangée.

  • " héros oubliés possède à la fois le geste rapide du croquis et l'épaisseur du travail d'historien.
    Tosches raconte ainsi la petite histoire tordue de chacun, y mélange ses souvenirs heurtés et jette sur l'ensemble un regard à la fois attendri et goguenard. pour samuel beckett, qui en a signé en 1989 un étonnant avant-propos, cet ouvrage est "le seul livre sur le rock'n'roll qui sait de quoi il parle". à elle seule, la discographie finale est une mine d'or pour retrouver à la trace et au coeur du sillon ces voix sauvages désormais éternelles.
    " christophe conte, les inrockuptibles.

  • Otis redding

    Geoff Brown

    Il était aux portes de la gloire quand son avion s'est abîmé, le 10 décembre 1967, dans les eaux glacées du lac Monoma, Wisconsin. Otis Redding n'avait que vingt-six ans et beaucoup encore à donner à la soul music, mais le destin en a décidé autrement. Au travers d'entretiens avec ceux qui l'ont connu, Geoff Brown retrace le parcours du créateur de (Sittin' On) The Dock of the Bay, des bancs de l'église aux mythiques studios de Stax Records, des premiers concerts au festival de Monterey où sa voix puissante et chaleureuse mit la foule à ses pieds. Une biographie rare, documentée et riche de témoignages

empty