• Des bons gars Nouv.

    Pompier, mari aimant, père de deux garçons et citoyen honnête, Geniek Janowski, dit "le Polonais", est un bon gars. Mais alors qu'il a toujours mené une vie exemplaire, un drame survient. Est-ce un défi pour tester sa droiture ? Et comment aller de l'avant ? Comment maintenir une vie à flot quand tout prend l'eau ?

  • Comme son grand-père nazi zélé, son père amateur de massages douteux, sa mère fervente masochiste, Xavier Radek ne supporte pas la souffrance... Fort de ce noble héritage, il s'est fixé pour mission de devenir le consolateur du peuple juif. Leader charismatique ou imposteur ? Malgré une circoncision qui lui coûtera un testicule, Xavier reste convaincu de ses aspirations messianiques, et ses tribulations burlesques et cruelles le mèneront jusqu'en Terre promise.
    Avec Le Messie juif, farce d'une effrayante lucidité, Arnon Grunberg offre une vision corrosive de la condition humaine.

  • La vie d'Otto Kadoke est une variation sur la mort. Tandis qu'il travaille comme psychiatre dans un centre de prévention du suicide à Amsterdam, le soir, il doit s'occuper de sa mère grabataire. Mais quand Kadoke couche avec l'aide à domicile népalaise de cette dernière - ce qui lui vaut des représailles fâcheuses de la part de son petit-ami -, il faut rapidement qu'il trouve un remplaçant au chevet de sa mère. Et s'il employait une de ses patientes borderline dans une optique de thérapie alternative, au risque de transformer la maison familiale en en centre de crise pour cas désespérés ?
    Avec ce ton corrosif et ces ressorts dramatiques loufoques dont il a le secret, Arnon Grunberg signe un roman éclairant sur la psychiatrie et soulève avec un humour ravageur des questions essentielles : peuton aimer sans asservir ? Dans quelle mesure est-on responsable de son destin ? Plus personnel, Taches de naissance est aussi un cri du coeur à la mère perdue, ressuscitée à travers ses lignes.

  • D'origine néerlandaise, Christian Beck et sa compagne, surnommée l'Oiseau, se sont installés en Allemagne après de nombreuses années passées en Israël.
    Le jour où l'Oiseau se découvre malade et condamnée, Christian, qui n'a jamais eu pour elle qu'une attention sommaire, est décidé à lui réserver tout le temps qu'il leur reste à vivre ensemble. Mais l'Oiseau annonce bientôt son mariage avec un demandeur d'asile, et celui que Christian voit arriver sous son toit est un jeune homme charmant qu'elle accueille naturellement dans le lit conjugal, reléguant son compagnon de toujours sur un matelas dans l'entrée de l'appartement.
    Dans ce roman d'une intelligence rare et d'un cynisme décapant, Arnon Grunberg donne libre cours à sa vision désespérée de la condition humaine. Son nihilisme assumé distille un incroyable pouvoir de séduction, notamment par le biais de l'ironie et de l'humour.

  • Samarandra Ambani, grand architecte zurichois, de parents d'origine indienne, mène une vie paisible. Un contrat pour la construction d'un opéra à Bagdad est une épreuve dont il ne retient pas les leçons. Pour le projet d'une bibliothèque à Dubaï, il est confronté aux mêmes désillusions dont il se sentait à l'abri grâce à son passeport européen.

  • Tirza

    Arnon Grunberg

    Amsterdam, dans les beaux quartiers.
    Jörgen Hofmeester, un directeur de collection vieillissant, élève seul sa fille Tirza. Elle est tout pour lui et la vie entière de Hofmeester tourne autour du bien-être et de la réussite de sa fille, qu'il considère comme une surdouée. Au cours d'une soirée couronnant l'obtention de son baccalauréat, Tirza présente à son père son ami Choukri, un jeune Marocain avec lequel elle a décidé de partir pour plusieurs mois en Afrique.
    Dès la première seconde, Hofmeester éprouve une véritable aversion pour ce garçon. Néanmoins le week-end suivant, surmontant sa haine, Hofmeester conduit lui-même les deux jeunes gens à Francfort, d'où ils doivent s'envoler pour la Namibie. Après quelques semaines et sans aucune nouvelle de sa fille, Hofmeester s'inquiète. Il décide de partir à sa recherche... Hofmeester est-il un monstre ou une victime, un être pathétique en quête de dévouement absolu, faute de pouvoir établir d'autres rapports avec ses semblables ? Grunberg se plaît à entretenir le doute jusqu'à l'extrême limite, dans ce roman psychologique profond aux aspects de thriller.

  • Lima à la fin des années 1990. Le diplomate Jean-Baptiste Warnke est numéro deux à l'ambassade des Pays-Bas, père de deux petites filles et marié à une femme élégante. Un homme gâté par la vie et satisfait de son sort. Conscient de l'inutilité de sa fonction, il n'en souffre pas pour autant. Chaque après-midi, désoeuvré, Warnke quitte son bureau pour aller prendre un café, faire cirer ses chaussures par un enfant des rues et lire de vieux magazines américains. En ces lieux, il croise un jour le regard empreint de désir d'une toute jeune fille. Absolument dépassé par ses fantasmes, Warnke devient bientôt son amant. Naïf, ridicule et imprudent, il se fait visiblement manipuler et lorsque, à la veille du 1er janvier, la jeune Malena lui déconseille de se rendre à l'invitation de l'ambassadeur du Japon, le diplomate la croit sur parole. Ce soir-là, cent personnes sont prises en otages à l'ambassade du Japon. Mais l'important n'est pas là car l'histoire est ailleurs... Le pessimisme radical de Grunberg, son cynisme grinçant et son imagination facétieuse - qui ne parviennent pas à cacher une vraie compassion pour ses personnages - font de ce livre un petit chef-d'oeuvre.

  • Tout cru

    Arnon Grunberg

    Roland Oberstein est un économiste hollandais de quarante ans qui travaille dans une université américaine. Cet homme est arrogant, pédant, antipathique et apparemment insensible ou incapable d'exprimer ses sentiments. Il prétend n'avoir jamais le temps pour les autres. Peut-être est-ce pour cela que les femmes veulent capter son attention, être aimées par cet homme à tout prix. Tel est l'objectif de Gwenny, une jeune étudiante qui fait le pari de séduire l'affreux personnage.

  • Notre oncle

    Arnon Grunberg

    En adoptant Lina, la fille de deux dissidents qu'il vient d'assassiner, le major Anthony imagine régler ses problèmes - sa stérilité, le désir de maternité de sa femme Paloma. Hélas, elle refuse d'élever un enfant qui n'est pas le sien. Et, lorsque le major doit comparaître devant un tribunal pour rendre compte de ses déboires militaires, sa vie devient un cauchemar.
    Livrée à elle-même, la jeune Lina décide de partir à la recherche de ses vrais parents, avant de tomber de nouveau dans les mains de mystérieux ravisseurs.
    Saga absurde et désespérante, Notre oncle est avant tout une allégorie de la guerre et de la violence, dans un monde où la morale a un prix.
    « Je me suis engagé dans l'armée parce que je ne trouvais pas de travail. Je n'avais pas le choix. L'armée, je m'en fichais. J'avais faim, major. Je regardais les gens manger derrière les vitres des cafés et des restaurants. Voilà comment je devais apaiser ma faim : en les regardant. Je me suis engagé dans l'armée parce que j'avais faim.
    Maintenant, c'est vous qui avez faim. Ainsi vont les choses. »

empty