• La femme à clé

    Vonne Van Der Meer

    • 10/18
    • 19 Février 2015

    « Femme, 59 ans, d'apparence maternelle, hanches larges, voix agréable, vient vous border et vous faire la lecture avant que vous vous endormiez. Discrétion assurée. Intentions sexuelles totalement exclues. » Voilà l'annonce que rédige Nettie avec humour et détermination, lorsque la recherche d'un travail devient inévitable. Sans expérience professionnelle à faire valoir, elle choisit de vivre de sa passion en devenant lectrice à domicile. Ce projet inattendu aux retombées surprenantes lui redonne goût à la vie. Malgré elle, Nettie devient la confidente, l'amie, donne et reçoit affection et tendresse. La Femme à la clé, véritable hommage à la lecture nous plonge dans un univers délicat et poétique en capturant les joies simples de l'existence.

  • Les saisons se succèdent dans la « Maison des dunes » de l'île Vlieland. Venus pour se délasser, les vacanciers livrent aux vagues des fragments de leur existence, saisis dans la pleine lumière de l'été. Semaine après semaine, la maison devient le coffre-fort précieux de leurs petites confidences. À travers ces deux volets, Vonne Van der Meer cristallise avec une subtile maîtrise des instants de peine, de doute ou de lutte intérieure, comme autant de variations sur la manière de s'accommoder aux épreuves de la vie.

  • Une petite villa de location sur l'île de Vlieland, quelque part sur la côte frisonne. Le temps d'un été, des vacanciers se succèdent à Duinroos, la maison des dunes. Familles à la dérive, couples en crise, chacun y trouve refuge pour se découvrir ou accepter l'inéluctable. Les histoires changent, le lieu demeure. Quelques chaises, des assiettes, un lit pour faire le point sur sa vie. Semaine après semaine, c'est la maison elle-même qui prend âme. Comme un trait d'union entre les parenthèses. Et dans le Livre d'or posé sur la commode, si les battements de coeur sont différents, le tempo est unique. Tout a commencé en arrivant ici, par le bateau du soir. Après Les Invités de l'île, une nouvelle échappée dans l'univers subtil de Vonne van der Meer.

  • située sur une île au large des côtes hollandaises, la rose des dunes accueille chaque été de nouveaux occupants.
    les vacanciers se succèdent, leurs histoires défilent et transforment la maison en théâtre de vie. un couple répare son amour, une femme en pleine convalescence retrouve goût à la vie. les destins se construisent ou se déchirent sous la pulsion des embruns. en véritable metteur en scène, vonne van der meer fait jouer au fil des pages une comédie sensible et épurée sur la nature humaine.

  • Quelques mois après la perte de son mari, décédé d'une crise cardiaque, Nettie décide de chercher un travail. Femme au foyer, elle n'a pas vraiment d'expérience professionnelle à faire valoir. Elle se tourne alors vers sa passion : la lecture. Peu à peu, elle se forge une clientèle hétéroclite, hommes et femmes, enfants et adultes, tous à la recherche du plaisir simple d'écouter une histoire avant de s'endormir. Mais cette activité implique une intimité avec ses « habitués » qu'elle n'avait pas prévue... Elle devient alors, malgré elle, confidente, amie, conseillère. Et son projet a des retombées surprenantes qui lui redonneront goût à la vie.
    Il y a du Tracy Chevalier dans l'univers subtil de Vonne van der Meer, et dans son écriture élégante et douce.

  • Dès l'instant où Julia aperçoit un siège enfant sur une bicyclette, lors de l'une de ses promenades en bord de mer, elle désire ardemment un bébé avec Max, son mari. Or le couple ne peut pas avoir d'enfant. C'est alors au Pérou, qu'ils partent dans l'espoir d'adopter. Sur place, ils iront de surprises en défaites et rencontreront Pablo, qui, loin, d'être l'enfant tant espéré changera à tout jamais leur vie.

  • " La Rose des dunes " est une petite maison des îles frisonnes (qui rappellent La Baule ou l'île de Ré), que son propriétaire loue chaque été. Les vacanciers
    s'y succèdent. La femme de ménage est témoin de leur passage et de ce qu'il en reste : coquillages, pommes de pin, quelques lignes dans le livre d'or. Tel un Hitchcock au fémi-nin, elle apparaît subrepticement entre chaque villégiature : sil-houette courbée sur son vélo, invariablement munie d'un vieux cabas usé. Mais en fait l'héroïne, c'est la maison, elle semble avoir des yeux et des oreilles. Ses locataires profitent du calme estival pour faire le point. Ainsi Dana et son mari ont choisi l'île pour repartir de zéro après l'infidélité de ce dernier ; un veuf esseulé tenté par le suicide reprend le dessus ; un cadre qui terrorisait ses proches re-trouve son équilibre. À la fin de l'été, la femme de ménage rend les coquillages à la mer et referme la boucle. Au rythme des marées, les coquillages échoueront sur le sable et au rythme des saisons, la maison sera le décor des dilemmes que de nouveaux hôtes apporteront avec eux. Par sa fenêtre sur plage, Vonne van der Meer capture avec simplicité la complexité de l'existence, jusque dans les petits riens du quotidien.


empty